Premier Forum national de l'Action climatique


Premier Forum national de l’action climatique

Les leaders de Chaudière-Appalaches présentent leurs réussites en matière de climat et encouragent le passage à l’action

Lévis, le 14 janvier 2021 – Le Québec n’est plus à l’heure de la sensibilisation, mais bien de l’action climatique. Le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA) le démontrera à l’occasion du premier Forum national de l’action climatique, un événement virtuel du 25 au 29 janvier qui réunira plus de 500 décideurs et professionnel.les socio-économiques, municipaux, régionaux et gouvernementaux déjà engagés ou souhaitant se lancer dans l’action climatique.

Organisé par le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ), le Forum fera la promotion de projets concrets mis en place dans toutes les régions du Québec pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), accroître la résilience des communautés et faire émerger une économie verte. Dans la foulée du dévoilement récent du ​Plan pour une économie verte 2030 ​(PEV 2030) ​du gouvernement du Québec, les intervenant.es au Forum proposeront ainsi des solutions de nature financière, légale et réglementaire pour atteindre les objectifs climatiques du Québec.

Les régions du Québec sont déjà en action

Le CRECA​ p​ résentera son projet Embarque! Chaudière-Appalaches, une plateforme interactive permettant d’identifier et de localiser l’ensemble de l’offre en transport actif et collectif disponible dans la région. Ce projet a reçu l’appui de nombreux partenaires régionaux, soit les MRC du territoire et la Ville de Lévis, l’ensemble des Cégeps, la Société de Transport de Lévis et les entreprises membres de l’Alliance Polymères Québec.

Les autres CRE de toutes les régions du Québec présenteront également leurs projets concrets mis en œuvre depuis 2017 dans le cadre de l’initiative ​Par notre propre énergie.​ Plusieurs d’entre eux, qui concernent des secteurs variés comme la mobilité durable, l’électrification des transports, les technologies propres, l’aménagement du territoire et l’adaptation aux changements climatiques, seront présentés lors du Forum pour inspirer un passage à l’action partout au Québec.

Exemples de projets mis en œuvre par les CRE :

●  Mise en ligne d’une plateforme d’offre de transports alternatifs disponibles dans la région

(Lanaudière, Estrie, Montérégie, Chaudière-Appalaches) ;

●  Création d’un programme de verdissement urbain (Outaouais) ;

●  Implantation du chauffage à la biomasse forestière (Côte-Nord) ;

●  Déploiement d’un réseau de bornes pour véhicules électriques (Capitale-nationale, Chaudière-Appalaches, Abitibi-Témiscamingue) ;

●  Développement d’un réseau de mobilité durable entre plusieurs MRC (Bas-Saint-Laurent) ;

●  Implantation d’un service de réservation et de paiement d’options de transport collectif, partagé et électrique (Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine).

Des solutions pour atteindre les objectifs du Plan pour une économie verte 2030

Le Forum proposera aux participant.es de la région Chaudière-Appalaches une panoplie d’outils pour passer à l’action — idées innovantes, bonnes pratiques, solutions aux écueils rencontrés. Des promoteurs de projets, des experts de haut niveau et des élu.es municipaux partageront leur expérience et leur expertise au moyen de présentations et tables rondes. On y explorera notamment les leviers et outils financiers disponibles pour atteindre les objectifs du PEV 2030.

Parmi les intervenant.es qui prendront la parole lors du Forum, notons la présence de :

●  Bernard Lamonde​, directeur des secteurs résidentiel et transport du sous-ministériat à la Transition énergétique du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles;

●  Pierre-Olivier Pineau​, professeur et chercheur titulaire à la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal ;

●  John Husk​, conseiller municipal à Drummondville ;

●  Catherine Morency​, professeure et chercheure titulaire à la Chaire Mobilité de l’École Polytechnique de

Montréal ;

●  Stéphanie Lord​, conseillère en environnement à la MRC Nicolet-Yamaska ;

●  Samuel Pagé-Plouffe​,​ ​coordonnateur - affaires publiques et gouvernementales, Alliance TRANSIT ;

●  Jean-Philippe Meloche​, urbaniste et économiste à l’Université de Montréal ;

●  Sarah Cain​, avocate chez Cain Lamarre ;

●  Isabelle Bérubé​, directrice du développement à la SNAP-Québec et conseillère municipale à Saint-Bruno-de-Montarville ;

●  Maxime Pedneaud-Jobin​, maire de Gatineau ;

●  Jean-François Morissette​, directeur, gestion du territoire, Ville de Victoriaville ;

●  François Croteau​, maire de l’arrondissement Rosemont–Petite-Patrie à Montréal.

Exemples d’outils et leviers de financement abordés lors du Forum :

●  Les possibilités de financement de l’électrification des transports et de la mobilité durable dans les municipalités et les régions, comme les programmes d’aide financière en transition énergétique du gouvernement du Québec;

●  Les solutions financières accessibles aux municipalités pour contribuer à la résilience des communautés et réduire la réduction des milieux naturels, comme le Fonds des municipalités pour la biodiversité;

●  Les mesures d’écofiscalité à la portée des municipalités, comme la contribution aux transports collectifs via la taxe sur l’essence et l’utilisation des revenus du marché du carbone.

Citations

« Au cours des six derniers mois, le CRECA et ses partenaires locaux ont mis sur pied 26 stationnements incitatifs dans 21 municipalités différentes pour réduire l'auto-solo en Chaudière-Appalaches. Ce genre d’initiatives, mises sur pied par le CRECA et les autres CRE, sont essentielles pour faciliter l’adhésion à des pratiques de mobilité durable qui contribueront à réduire nos émissions de GES liées au transport. »
Josée Breton, directrice générale, CRECA

« Je suis heureux de constater que la mobilité durable fait son chemin dans un nombre croissant de municipalités comme la nôtre. En effet, les citoyens de Saint-Joseph-de-Coleraine ont maintenant accès à trois outils concrets mis sur pied par le CRECA pour réduire leurs émissions de GES liées au transport : la plateforme Embarque Chaudière-Appalaches, un stationnement incitatif au covoiturage et une borne de recharge pour véhicules électriques. »
M. Gaston Nadeau, maire de la municipalité de ​Saint-Joseph-de-Coleraine

Faits saillants

●  L’événement virtuel se déroulera ​du 25 au 29 janvier 2021​.

En tout, la programmation prévoit cinq rendez-vous de deux heures et demie (débutant à 9 h).

▪  Lundi 25 janvier 2021 ​— Le Plan pour une économie verte 2030 et sa mise en œuvre (PEV 2030) : Explorer les pistes d’actions

▪  Mardi 26 janvier 2021 ​— Le virage de l’électrification et des technologies propres : S’inspirer d’initiatives concrètes et passer à l’action

▪  Mercredi 27 janvier 2021 ​— Encourager la mobilité durable : Des initiatives régionales inspirantes et des leviers financiers

▪  Jeudi 28 janvier 2021 ​— Les milieux naturels et les infrastructures vertes : Des alliés pour l’action climatique et l’adaptation aux impacts des changements climatiques

▪  Vendredi 29 janvier 2021 ​— L’aménagement durable du territoire : Stratégies, opportunités et exemples inspirants

●  La présence d’un.e ministre et d’élu.es régionaux et municipaux chaque jour

●  Des présentations éclairantes

●  Des tables rondes et des échanges

●  Le salon des expert.es

Consulter la programmation et s’inscrire​ : https://rncreq.org/forum-de-laction-climatique/

Obtenir une accréditation de médias​ : https://rncreq.org/medias-demandes-accreditation-forum-action-climatique/

À propos du CRECA

Depuis 1991, le ​CRECA a pour mission de favoriser la concertation, la collaboration et le partage d’expertise entre les acteurs de la société civile sur les thèmes de l’environnement et du développement durable. À travers ses actions, le CRECA ​démontre que ​le développement de nos collectivités peut aller de pair avec le respect des écosystèmes​.

Embarque! Chaudière-Appalaches est un projet issu de la démarche Par notre propre Énergie soutenue par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Le projet Embarque! Chaudière-Appalaches est rendu possible par un financement additionnel du programme ÉcoAction d’Environnement et Changement Climatique Canada.

Le gouvernement du Québec a contribué à hauteur de 300 000 $, par l’entremise du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, pour les activités des conseils régionaux de l’environnement qui ont mené à la tenue de ce forum.

Renseignements

Julie Fortin, adjointe administrative CRECA
418 832-2722 – ​julie.fortin@creca.qc.ca


< Retour
   

Accueil

Le CRECA

Publications

Nouvelles

Liens utiles

Partenaires

Devenir membre

Axes thématiques:

Conseil régional de l'environnement
Chaudière-Appalaches (CRECA)

2485, rue Sainte-Hélène
Lévis (Québec) G6Z 7K7


Téléphone : 418.832.2722
Télécopieur : 418.832.9116


 

Nous joindre

CRECA - Conseil régional de l'environnement Chaudière-Appalaches 2021 © Tous droits réservés / Propulsé par creaWEB4 - Conception site Internet - iClic.com